ligne et couleur association (loi 1901) fondée en 1935

antécédents

Antérieurement à « Ligne et Couleur », une Société d’architectes distincte issue de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts, avait été fondée en 1881 par Ch.-A. GAUTIER. Sa dénomination, certes aujourd’hui un peu naïve mais bien dans le ton de l’époque, fut « Les Amants de la Nature » (A.D.L.N.).

Les Amants de la Nature

La première manifestation des A.D.L.N., qui ait laissé des traces, date de 1881, avec Ch.-A. GAUTIER, son fondateur et président, avec C. PARENT comme secrétaire. On ignore le lieu de l’exposition, mais on peut imaginer qu’il ait pu être le même qu’en 1882, dans l’Atelier, au 6ème étage du n° 22 Rue Bonaparte, ouvert au public pour la circonstance, les 5, 12 et 19 février et le dimanche. On voit sur le cartouche de la société les membres du Bureau et du Conseil : GALERON, GAUTIER (Président), RATOUIN (Vice-président), GAGNE (Secrétaire), NAVARRE, BOBIN LAFARGUE, JULIEN, PARENT, BANOUVILLE (Membres du Conseil).

Les expositions annuelles suivantes eurent lieu au 8 rue Fürstenberg et au CERCLE DE LA LIBRAIRIE, 117 boulevard Saint Germain. Puis, 33 ans durant, jusqu’en 1914, cette Société exposa régulièrement chaque année aquarelles, dessins et peintures à l’huile. Ces manifestations révélaient au public, s’il l’ignorait, la part importante qu’occupe l’Art dans la formation des architectes.

Une vieille revue, celle de « l’Ami des monuments, des arts et de la curiosité », fondée en 1887, actuellement conservée par la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, publia en 1891, à la faveur de la onzième exposition, un article élogieux sur les œuvres picturales exposées à Paris par les A.D.L.N. Cet article, dû sans doute à la plume de Charles Normand, directeur de la revue, est intitulé L’EXPOSITION DES AQUARELLISTES-ARCHITECTES. Il s’intègre parmi d’autres articles traitant d’économie politique, d’archéologie. Il informe aussi le public des travaux effectués par les pensionnaires de l’Académie de France à Rome. Il mentionne les noms des premiers membres des A.D.L.N. et, outre les fondateurs, figurent de grands noms de l’Architecture, tels que BOBIN – GAUTIER COUSIN – JULIEN DAINVILLE – LAFARGUE DE MASSY – LELEUTRE – DESLIGNIERES – MAYEUX- GAGNE – PARENT – RATOUIN.

On ne pouvait donc accuser cette revue de manquer de sérieux, ni d’éclectisme, ni omettre non plus, que les manifestations des « Amants de la Nature » pussent s’enorgueillir d’un prestige incontestable.

En consultant d’autre part les archives de Madame Arnaud-Braunwald, de Paul et Pierre Genuys, on a retrouvé diverses lettres, cartes d’invitations et menus de restaurants, qui prouvent que cette Société était très active et savait profiter de l’existence, prolongeant dans la vie professionnelle la gaieté de la vie d’Atelier. Il n’est pas rare de voir des lettres commençant par « Mes chers Amants »… sans commentaire ! C’était là le style consacré, dans la correspondance de ces artistes.

année 1911

On dispose actuellement de peu de documents permettant d’évoquer l’activité des A.D.L.N. de 1892 au début du XX° siècle. Il faut sauter jusqu’à 1911, année où entre dans l’association Charles GENUYS, pour retrouver la trace des Amants, célèbres paraît-il pour leurs agapes.

En tous cas, la Société semble avoir prospéré puisque le menu du dîner du 25 février 1911, annoté d’une écriture très fine, porte les noms des AMANTS ayant assisté au dîner. Il y en a trente-quatre :

BERGON, BERTAUD, BOBIN, BOUVIER, CAVAILLE-COL, DAINVILLE, DARTEIN, DELIGNY, DUVAL, ETCHUMULLER, D’ESPOUY, GAUTIER, Charles et Paul GENUYS, Emile et Georges GUENOT, GUIDETTI, LAFARGUE, LAFFILEE, LAFON, LETEURTRE, MARCHEGAY, PARENT, RISLER, RIVET, ROY, DE RUTTE, SAINTE-MARIE, PERRIN, SAINTIER, VAUDREMER, WALLON, et une rétrospective d’YVON…

de 1911 à 1914

Les « Amants de la Nature » exposèrent chaque année. La dernière exposition des A.D.L.N. eut lieu le 10 mai 1914 au Cercle de la Librairie, 117 boulevard Saint-Germain.

Puis c’est l’obscurité, hélas, faute d’exposants. La Grande Guerre de 1914 mit fin aux activités des « Amants de la Nature » au terme de 33 ans d’exercice, jusqu’à la reconstruction des régions dévastées et le courage de certains survivants volontaires.

139 rue St. Honoré
Salle d'exposition 1956

de 1935 à nos jours… « ligne et couleur »

fondation et vie de la société

En 1935, donc entre les deux guerres, ce sont Marcel Prud’homme, Louis HoussiN et Jean Braunwald qui décidèrent de reconstituer le groupement des « Amants de la Nature », sous le nom de « Ligne et Couleur ».

Le siège social en fut fixé à l’adresse du Président Marcel Prud’Homme, 6 rue Cassette à Paris. Pour sauvegarder la permanence de l’adresse de ce siège, appelé à changer, avec chaque nouveau président élu, non sans risque de perte, y compris les archives, il fut décidé, de la confier à la SADG, 100 rue du Cherche Midi, Paris VI°, devenant alors siège officiellement déclaré à la Préfecture de Paris.

Une première exposition eut lieu à la GALERIE CHARPENTIER, le 21 février 1936, après que tout un groupe d’architectes de valeur aient rejoint les membres fondateurs. Il y eut à cette exposition 23 exposants, parmi lesquels il faut citer Louis BOlLEAU, René CLOZIE, J.P. LANGLAIS, François VITALE, Roger LARDAT et, bien entendu, les trois fondateurs. Jean BRAUNWALD restera le trésorier pendant plus de trente ans avant de devenir vice-président ; Guillaume GILLET prêtera également son concours à cette première manifestation.

L’exposition attira l’attention des professionnels et un long compte-rendu en fut donné dans le Bulletin de la S.A.D.G. Jusqu’en 1939, la Rue Saint-Honoré fut le lieu de prédilection des Expositions de « Ligne et Couleur ».

Ainsi, vouloir commémorer les anniversaires de Ligne et Couleur – et en particulier son cinquantenaire en 1985, sous la présidence d’O. ZAVARONI – ne doit pas faire oublier l’esprit qui l’anime, depuis plus d’un siècle.

la deuxième guerre mondiale

Malgré l’occupation et de nombreux camarades en captivité ou remobilisés, « Ligne et Couleur » reprend son activité :

Dès 1942, l’association organise sa 9ème exposition à la Galerie SUSSE.

En 1944, Albert FEUILLASTRE, futur Président, remonte une exposition à la Galerie SUSSE.

En 1945, Pierre VIVIEN se joint au groupe, suivi d’AZEMA, CARLU et BOILEAU.

Et c’est le tour d’Henri LARRIEU, PETIT, RAYNOUARD, Emile BERTHELOT et Pierre BAILLEAU.

l’après guerre

En 1946, le 8 Février, « Ligne et Couleur » s’étoffe en qualité et expose à la Galerie FONTAN, 137 Boulevard Saint-Germain.

L’année 1948 marque un changement du lieu d’exposition : c’est au CINE CLUB, Boulevard de Courcelles. Il y a quatorze exposants.

En 1949, c’est Le magasin du  » GRAND DEPOT », 21 Rue Drouot, qui accueille l’association, du 10 Juin au 2 Juillet, après une campagne d’affiches très dynamique.

En 1951, du 3 au 17 mars, l’exposition a lieu à la MAISON des EXPOSITIONS et des ARTS, « La Grande Galerie », « Ligne et Couleur » adopte la galerie jusqu’en 1955.

En 1954, l’exposition est présidée par Henri PROST, membre de l’Institut. Première participation de Jacques WARNERY.

En 1955, de nouveaux exposants se présentent : VIRAU, ROYER. Paul TOURNON, M. CHAPPEY, RUGANI et SAND. Ainsi, chaque année voit arriver de nouveaux adhérents, dont certains feront carrière dans le domaine des Arts, comme Marcel CHAPPEY, Président de la section d’Architecture du Salon d’Automne.

En 1956, élection d’Albert FEUILLASTRE comme Président. Il organise l’année suivante l’exposition à la SOCIETE DES ARCHITECTES DIPLÖMES PAR LE GOUVERNEMENT (S.A.D.G.), avec ROYER comme Vice-président. Parmi les exposants, on doit signaler Pierre DUFETEL et son Epouse, BERPILLAT, ACONOMOS, EPRON et NOVIANT. La SADG 100 rue du Cherche Midi, Paris VI°, devient le siège officiel de « LIGNE & COULEUR ».
En 1956, c’est aussi Raymond MULLER, Fondateur de la Grande Masse de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts, et futur Président des Fanfares de l’ENSBA, qui marquera la vie de « Ligne et Couleur ». Dès son arrivée, il organise le buffet des expositions, copieusement pourvu de vins, provenant de sa cave de Saint Ouen. Unique en son genre d’aménagement et décoration, cette cave est classée comme la meilleure de la région Parisienne. Tous les membres de « LIGNE ET COULEUR » y seront invités à tour de rôle et apposeront leur dessin et griffe, dans son mémorable Livre d’Or.

En 1958, le 24 avril, l’exposition annuelle a encore lieu à la S.A.D.G. Après un brillant cocktail de Presse, « Ligne et Couleur » accueille François DAVY, Valérie LAUTIIE. Il y a 22 exposants. Pierre DUFETEL devient Secrétaire général en remplacement de HOUSSIN et Paul GELIS rejoint le groupe. P. DUFETEL amorce une relation d’échanges avec les architectes de Belgique. Parmi les nouveaux venus, il faut citer LAMBERT, LAVEDAN, AUBERT, GUY, CHAUVEL, FROIDEVAUX, OBERDOERFFER et MULLER., soit 25 exposants.

En 1959 le 13 novembre, parution au JOURNAL OFFICIEL de l’inscription au REGISTRE DES ASSOCIATIONS FRANCAISES DE LIGNE ET COULEUR.

En 1960, R. Muller sera Trésorier. Il sera le gardien vigilant de la fameuse tradition qui veut que désormais, à « Ligne et Couleur », aucune réunion n’ait lieu sans ouvrir quelques bonnes bouteilles, telles qu’il savait les choisir avec science, vigueur et amour.

De 1958 à 1982, les expositions annuelles ont lieu en diverses places de Paris et l’étranger : Stuttgart, Hanovre, Anvers…  Cela ne manque pas de poser quelques difficultés à les trouver et de gestion ! Ainsi : La SADG (1958, 1965 et 1967) ;  La Chapelle du Musée Rodin, que Ch. DORIAN, ACMH avait en charge, reçoit la première exposition franco-allemande en 1959 (puis 1963, 1969 et1975) ;  A Hanovre, Salle des Expositions du Palais des Beaux-Arts, c’est SCHMOHL, Président allemand (06/1964) qui accueille les  Français; A Anvers, à l’Académie National Hoger Instituut voor Bouwkunst en Stedebouw, c’est ROYER, V.-président (11/1964) qui organise une exposition : il devient Membre d’Honneur ; La Galerie Castelucho Diana (1968) ; Les caves de l’auberge Aux Deux Cygnes (1971) ; Olivetti-France (1972) ; Armonic, Centre de Coordination des Couleurs, Avenue Montaigne (1973) ; Les Salons Knoll-International du Boulevard Saint Germain (1974) . La Grande Chaumière…

De 1967 à 1982, Marcel CHAPPEY est élu Président, et ultérieurement Président d’Honneur. Pour mémoire, grièvement blessé en 1917, il est cependant admis à l’ENSBA en 1918 et Second Prix de Rome en 1925. École et carrière marquée de nombreux prix. Professeur à l’Institut d’Urbanisme, il ouvre l’un des Atelier Extérieur de l’ENSBA.

Grâce aux bonnes relations qu’entretiennent entre eux Marcel CHAPPEY et C. LANGLOIS, Membre de l’Institut, Architecte du Sénat, c’est, pour son 40° Salon en 1974, le début des expositions à l’Orangerie du Luxembourg. Alain POHER est alors Président du Sénat ; il devient Président d’Honneur de « LIGNE ET COULEUR » (1981). Il est alors convenu qu’une œuvre chaque année soit offerte par l’un ou l’autre de nos membres volontaires aux Collections du Président ou du Sénat.

Juin, juillet, août, septembre sont les mois d’ouverture au public de ce gigantesque haut lieu, quand les orangers sont sortis et répartis au Jardin du Luxembourg. Tout d’abord la grande salle centrale, puis la deuxième Ouest, puis la troisième Est, toutes trois seront progressivement mises à disposition des expositions, jusqu’en 1993. Le Président A. POHER honore régulièrement en personne l’ouverture du vernissage. De somptueux buffets sont servis et vite consommés, largement arrosés. Ils sont accompagnés d’aubades assurées par les fanfares de l’ENSBA. Le « Pompier » éclate, retentissant. Et le dîner amical traditionnel s’en suit dans les salons-restaurants du Sénat, ouverts au crépuscule sur les Jardins du Luxembourg.

Toutefois, ironie du sort ! En cette dernière année 1993, c’est au mois d’août que nous est octroyé l’usage des trois salles… alors que tous les membres de LIGNE & COULEUR sont absents, en vacances, à leurs carnets, pinceaux et chevalets ! Comment les appeler et les rassembler pour venir exposer ? Les très rares d’entre eux sont priés d’accourir en désespoir de cause par le Président L.-R. Gilbert, qui s’attache dès lors à rejeter les petites aquarelles « timbre-poste » au profit des plus grandes œuvres monumentales possible. Il refuse notamment, vigoureusement, un trop insolent « portrait » du Président Poher, trônant à la façon du « Penseur » de Rodin »… ! Ainsi, sauf est l’honneur !

Au-delà de 1993, des travaux de sécurité et mise en conformité mettent hélas un terme à ce précieux privilège qu’offrait le Sénat.

Depuis, fort heureusement, les Mairies des 5° et 6° arrondissements, alternativement, permettront de maintenir avec leurs nobles Salles d’Honneur le prestige du cœur de PARIS.

De 1982 à 1987, Otello ZAVARONI, élu Président, puis ultérieurement Président d’Honneur, succède à M. CHAPPEY (décédé en 1983). L.-R. GILBERT devient son vice-président. Modification des statuts, avec R. LEMAIRE. Premières relations avec Londres et Venise.

De 1987 à 1993, L.-R. GILBERT, élu Président, développe le Partenariat Européen.

stuttgart

Faut-il rappeler que, dès 1958, se poursuit la relation établie avec Stuttgart, sur le Protocole bipartite de 1962. Le Doktor ROMMEL, fils du Maréchal Erwin ROMMEL, en est alors le très éminent Oberburgmeister.  Sous la présidence de H.-P. SCHMOHL, architecte de l’Hôtel de Ville, reconstruit par lui, et de F. FREYMARK, son Vice-président, une exposition, en alternance de réciprocité avec Paris, s’y tient tous les 2 ans, régulièrement. Le Professeur H.-A. ERDLE,  poète en ses discours sublimes, lui succède, élu aussi  Président d’honneur par les Français. Décédé en 1991, c’est Gôtz KLÜCKER qui lui succède, et qui honorera le Président L.-R. GILBERT de la médaille de la Ville de STUTTGART.

londres

M. CHAPPEY avait quant à lui amorcé une entente avec Londres, reprise par O. ZAVARONI, mais aussi suspendue. Elle est reprise à nouveau, sous la Présidence d’honneur de Son Altesse le Duke of Gloucester, architecte, avec l’appui de l’UFBA-FBUA (Union Franco-britannique des Architectes). Des expositions ont lieu au RIBA, organisées par la SAA (Society of Architects Artists), (1978, 1981) , puis sous la présidence de D. ROCK, (1990 et 1991).

Le contact sera repris en 2015 ; SAA exposera en nos Salons en 2016 et 2017

edimbourg, glasgow

Placée sous la même Présidence d’Honneur de Son Altesse le Duke of Gloucester, venu en personne honorer une exposition de la Royal Academy à Edimbourg,  la SSAA (Scottish Society of Architects Artists) , alors sous la Présidence de Sir HASWELL-SMITH, puis de ses successeurs  Sir A. WHEELER, D. WEBSTER… – sur proposition de notre V.-président E. DESCHLER – accueille « LIGNE & COULEUR » pour participer à plusieurs expositions annuelles (1989 et …), auxquelles s’intégrera Glasgow en l’Ecole d’Architecture du célèbre Mackintosh (1991) . Y sont invités également les Allemands et les Italiens. L’effectif international compte donc avec succès une réelle croissance  tant numérique qu’amicale, impliquant nécessairement une coordination vigilante et diplomatique, en dépit de la contrainte des langues différentes SSAA.

venise

Fruit de longues démarches entreprises dès 1985 par O. ZAVARONI, Venise voit enfin le jour, grâce à l’aide substantielle de Mr. et Mme. RENIERE, famille aristocratique vénitienne.  L’AAA (Associazione Architetti Artisti ) se constitue, sous la Présidence de V. CHERUBINI, architecte et peintre, qui organise ses 2 premières expositions, dans la superbe Scuola Grande di San Giovanni Evangelista (1991 et 1992) . A noter qu’à l’initiative de sa très fidèle et active Présidente Lucia LAZZAROTTO, les expositions annuelles suivantes de l’AAA se succéderont  non seulement à Venise en lieux prestigieux, tels que les Prisons Neuves du Palais Ducal, la Scuola dell’Arte dei Tiraoro e Battiloro, il Convento di S.M. Ausiliatrice, la Bottega del Tintoretto… mais ailleurs, en d’autres villes que Venise : Vérone, Milan… Elles seront de plus combinées autant que possible avec la Biennale.

espagne

Pour l’Espagne, sur interventions de R. ROZ et M. LEGER, des réponses sont positives, avec Senior A.-G.RUIZ-ROZELLO, Président de l’Académie des Beaux-Arts de Majorque, puis de Mr PERE SOLA-I-BUSQUETS, architecte du Collège de Catalogne, en vue d’une exposition à la Maison des Architectes de Barcelone (1988 et1990).

Ces échanges seront sans suite ; par contre en 2018 le contact sera renoué avec le PAYS BASQUE et la NAVARRE par l’intermédiaire de S. BARREA architecte à San Sebastian.

benelux, gand, suisse

Contact resté sans suite.

1993 à nos jours

De 1993 à 1998, D. LEGRAND, est élu Président, reconduit sur 2 mandats. Le Président A. POHER quittant le Sénat, le Président d’Honneur de « LIGNE & COULEUR » lui succédant est MAUNOURY. Avec l’accord de H. MICHAUD, Directeur de l’ENSBA, qui deviendra à son tour Président d’Honneur de « LIGNE & COULEUR », D. LEGRAND obtient la Chapelle de l’ENSBA pour y organiser les expositions de 1994 et1995, Grand succès auprès de nos nombreux Anciens « tous ateliers confondus », succès qui ne pourra plus se retrouver en raison de travaux impératifs de restauration du monument.

De 1999 à 2001, M.A. FREMIN, est élue Présidente et Claude, son mari, est aussi son secrétaire ! Pour la première fois, c’est une femme qui préside l’Association.

De 2002 à 2007, J. GANDELIN, Président ; expositions à la Chapelle de la Salpêtrière, Galerie Nabokov, Mairie du VI° Arrondissement…

En 2008, Pierre FRISCH, Président, nous quitte hélas prématurément

De 2009 à 2013, Martine DELALEUF, Présidente, assistée par Catherine Winogradoff secrétaire générale. Toutes les deux, principalement, vont relancer la vie de l’Association en en augmentant considérablement le nombre des membres, en multipliant les contacts avec les associations sœurs européennes et en se rendant à leurs expositions dans des conditions souvent précaires et en payant de leurs personnes. Merci à elles.
Pendant cette période elles déposeront au Sénat un dossier pour y tenir une exposition à l’Orangerie ; en vain.

Elles créeront le Catalogue des Expositions.

De 2014 à 2015, L.-R. GILBERT reprend mission d’un an à la place de A. MARTINAT qui souhaitait assurer le secrétariat pour prendre connaissance de l’association avant d’en prendre la présidence.

De 2015 à nos jours, André MARTINAT Président, Jean Michel de MONÈS del PUJOL secrétaire puis trésorier :

  • nomination d’un Président d’Honneur, Jean CARDOT sculpteur académicien.
  • adoption par l’association d’un règlement intérieur précisant et complétant les statuts.
  • mise en place en 2016 d’une COMMISSION ARTISTIQUE chargée de veiller à la qualité des oeuvres exposées.
  • augmentation importante du nombre des membres.
  • inscription de notre association à la Maison des Associations des 5ème et 6ème arrondissements, inscription au SIMPA en 2018.
  • reprise de contact avec SAA (LONDRES) qui exposera en nos Salons de 2016 et 2017.
  • prise de contact avec la HONGRIE qui exposa en nos Salons de 2017 et 2018.
  • prise de contact avec l’ESPAGNE (Pays Basque et Navarre) en 2018 qui organise une association.